Visualisation des critères d'éligibilité validés par le prescripteur

Bonjour,
Je travaille en ACI. Je m’interroge sur la partie de la plateforme réservé au prescripteur.

J’ai remarqué que dans les candidature validées par un prescripteur Pôle Emploi, pour certaines les critères d’éligibilité apparaissent pour d’autres non.
J’imagine donc que c’est le prescripteur qui indique si oui ou non ces critères doivent apparaitre?
De fait quand la situation , ne fait pas apparaitre les critères d’éligibilité (1 de niv 1 et 3 de niv 2) , mais qu’il souhaite « rendre le candidat éligible », que doit-il indiquer?
Je ne sais pas si je suis très claire, mon interrogation est issue de cette situation : un candidat nous dépose un CV sa candidature nous intéresse , il ne remplit pas les critères d’éligibilité malgré une situation personnelle difficile, nous l’orientons vers son conseiller PE pour que celui le reçoive et nous oriente via la plateforme s’il l’estime éligible. Je reçois sa candidature via la plateforme avec un critère d’éligibilité RSA (alors qu’il ne l’est pas assurément). J’envoie un mail au conseiller l’alertant sur le fait que cette personne n’est a priori pas RSA . Sa réponse est que pour la rendre éligible elle doit valider un critère…
D’où mon interrogation sur sa possibilité de « cocher » autre chose pour valider l’éligibilité qu’un des critères par défaut…
De fait nous ne devons pas justifier de l’éligibilité du candidat quand c’est un prescripteur qui l’a rendu éligible mais dans ce là quel rôle avons nous ? quand nous nous rendons compte que le(s) critère(s) annoncé ne sont pas corrects.
Désolée pour la longueur du questionnement…

En vous remerciant

1 J'aime

Bonjour @VirginieA ,

Dans votre exemple, vous avez bien fait de réorienter la personne vers un « prescripteur habilité » afin qu’il ai un entretien avec la personne et pose un diagnostique évaluant la pertinence du dispositif IAE au regard de sa situation GLOBALE.
Vous aviez fait cette démarche parce que la personne à priori n’avait aucun critère administratif (ou pas suffisamment) que vous pouviez justifier lors d’un « contrôle à posteriori » de la DRIESS.

Je pense que votre « prescripteur habilité » à tout intérêt de reprendre son processus de prescription (grâce au référent de son agence ou du chargé de mission de son département), car il n’ a pas besoin de justifier à priori de son diagnostique une simple validation de bas de page suffit à rendre la personne éligible à un PASS’IAE , « les emplois de l’inclusion » n’oblige pas un « prescripteur habilité » a une justification . et surtout à faire une potentielle fausse déclaration.

je vous renvoie à mon post de ce matin auprès d’un « prescripteur habilité » sur le quasi même sujet , Suggestion évolution de la plateforme
cela permettra d’avoir une information complémentaire vu d’un autre point-de-vue .

Pour être plus claire, je vous propose une prochaine rencontre avec l’équipe de direction de votre APE (agence locale pour l’emploi) que vous pouvez solliciter dans le cadre du CTA . (ce comité institué dans la législation de l’IAE depuis 2003 est fait pour ça, Pôle Emploi en est toujours responsable de l’animation , pour info, et contrairement à ce qui se pratique, il n’en a jamais été le seul Maître/initiateur :slight_smile: )
En tant qu’ACI donc membre de ce comité, vous pouvez solliciter une rencontre sur ce sujet et échanger avec l’ensemble des partenaires (SIAE et Prescripteurs Hab).
Un Ambassadeurs membre de la « bande à Itou » de votre territoire se fera un plaisir de faire un point avec tout le monde , et si vous ne trouvez pas cette personne, l’équipe ITOU" cherchera à solutionner votre manque de « conférencier » .
Il est fort probable que l’ensemble des acteurs du territoire rencontrent (d’un coté comme de l’autre ) les mêmes incompréhensions , l’arrivée de la plateforme dans le paysage de l’IAE change beaucoup de chose et ce changement n’a pas été accompagné de la même façon partout sur le territoire national chez l’ensemble des acteurs.

Et pour aller plus loin encore, vous pouvez rencontrer la même APE pour mettre au point une « convention de coopération locale ». Si vous êtes en Iles de France, elle est incrite dans l’article 1 de votre convention triennale avec l’Etat et sur certain département elle est co-signée par un membre de l’encadrement de PE.
Dans cette CCL vous pourrez préciser ensemble ce que vous souhaitez échanger dans le respect de la déontologie de chacun, de la RGPD et bien sur de la réglementation.

lire aussi dans :
https://doc.inclusion.beta.gouv.fr/pourquoi-une-plateforme-de-linclusion/pass-iae-agrement-plus-simple-cest-a-dire#prolongation

En esperant avoir répondu , voir sur-répondu à votre questionnement
bien cordialement
Pierre